A B C D

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A- A+  
logo

 Recherche cartographique



 Mercredi 12 décembre
Catteville
Détermination des libellules
L’hiver, il fait froid, les petites et l ...
› En savoir plus
 Dimanche 16 décembre
Sainte-Marie-du-Mont
La Réserve Naturelle Nationale de Beauguillot
Au coeur de la baie des Veys, entre terr ...
› En savoir plus


Inscrivez-vous pour la recevoir




 

Les oiseaux



Le Parc accueille

 

 

 

4 à 5 % des cigognes blanches françaises

3% des courlis cendrés français

30% des bergeronnettes flavéoles françaises

25 % des gravelots à collier interrompu normands

25% des phragmites des joncs normands
 

 

pour en savoir + : les oiseaux nicheurs....

 
   
Escale migratoire majeure classée RAMSAR, les marais et la baie des Veys accueillent de nombreuses espèces en hivernage. Au milieux des milliers de canards et de limicoles, les bernaches nonnettes pâturent les polders.

Coté mer, la réserve naturelle nationale de Beauguillot accueille le plus important hivernage d’anatidés de Normandie sur ses prairies visibles depuis les 2 observatoires accessibles gratuitement au public. Les polders du sud sont le royaume des oies et des limicoles.

Coté marais, les roselières et les prairies inondées de l’Espace Naturel Sensible des Ponts d’Ouve sont le refuge de grands échassiers comme la grande aigrette, le héron garde-bœufs ou la spatule. Sur le plan d’eau entouré d’observatoires, les sarcelles d’hiver sont accompagnées des canards siffleurs, des souchets, des pilets et des chipeaux.
 
   
   
   
Consulter la brochure connaissance "migrateurs"  


 
› Birdwatching, birddwatching
› Halte migratoire, Le Parc se situe au cœur de la voie migratoire.
› Les oiseaux nicheurs, Oiseaux nicheurs
› Quartier d’hivernage, Le littoral de la baie des Veys et de la côte Est accueille régulièrement plus de 25 000 limicoles en hivernage.