A B C D

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A- A+  
logo

 Recherche cartographique



 Vendredi 03 avril
Néhou
Nuit de la Chouette
Après un diaporama en salle qui présente ...
› En savoir plus
 Samedi 04 avril
Saint-Côme-du-Mont
11e Nuit de la Chouette
Après un diaporama en salle sur les prin ...
› En savoir plus
 Dimanche 05 avril
Saint-Côme-du-Mont
Des marais à découvrir
Depuis la Maison du Parc, au cœur des Ma ...
› En savoir plus
 Lundi 06 avril
Saint-Côme-du-Mont
Des marais à découvrir
Depuis la Maison du Parc, au cœur des Ma ...
› En savoir plus
 Mardi 07 avril
Carentan
9ème Festival de Théâtre des Marais
Les troupes de théâtre amateur de Bayeux ...
› En savoir plus


Inscrivez-vous pour la recevoir




 

Architecture en terre crue




Plus d’un tiers de l’humanité vit dans un habitat en terre crue. A l’image de l’Europe, il existe en France quatre techniques traditionnelles de mise en oeuvre : la brique crue, le torchis, la bauge et le pisé, techniques que la Basse-Normandie permet également d’illustrer. L'architecture en bauge est caractéristique du territoire du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

La terre crue, uniformément répartie sur tout le territoire du Parc (sur les départements de la Manche et du Calvados), a naturellement permis de développer une pratique constructive originale mettant à profit une technique spécifique : la bauge, mélange de terre, d’eau et de fibres, qui permet le montage, sans qu’il soit besoin de coffrage, de murs massifs porteurs. Localement désignée sous les appellations de «mur de terre», «mâsse», «mâssé», «mur d’argile»... cette technique a offert, au moins dès le 16e siècle et jusqu’au premier quart du 20e siècle, une réponse à l’ensemble des besoins du bâti.

Pour en savoir +


› Des savoir-faire à redécouvrir, Des savoir-faire à redécouvrir
› Fonds de sauvegarde, Une action de fond pour la sauvegarde du patrimoine en terre crue
› Inventaire du patrimoine en terre crue, 3887 édifices identifiés, près de 700 édifices sélectionnés, 80 restitutions au public
 et 2 publications déjà parues